SEME (Sauver l'Environnement Méditerranéen) a vu le jour suite à nos voyages à travers le bassin sud méditerranéen. L'état des lieux en terme environnemental est alarmiste. Il existe une pluralité de facteurs concourant à cette situation. Ils sont d'ordre : financier, politique, informatif (1). FINANCIER Par manque de moyens financiers, les États de la région Sud Méditerranée (notamment le Maghreb et le Moyen-Orient) ont les plus grandes difficultés à mener des politiques publiques dans le domaine de l'environnement. (2). POLITIQUE Il existe des disparités en matière de réglementation environnementale entre le Nord et le Sud du bassin. Ces disparités résultent des écarts en matière de développement. Cette situation a pour effet d'importer vers les pays du sud bon nombre d'activités polluantes, désormais exclues au Nord du bassin (3). INFORMATIF Le sud méditerranéen doit faire face encore à ce jour à des retards structurels en matière d'information et de formation. En outre, toute avancée en matière environnementale ne peut se faire que par la prise de conscience et l'adhésion des populations. Le contraire n'est pas un moyen de faire avancer utilement la cause. Ainsi, l'information est un outil central pour l'environnement. Aujourd'hui, le danger serait de penser la politique d'environnement avec le concept de frontières. Comment se protéger d'une rive à l'autre de la Méditerranée de Marseille à Alger, de Gênes à Tunis, de Barcelone à Tanger ? En concevant l'environnement comme une responsabilité EURO- MEDITERRANENNE. SIRET : 529-552-408 00013 - Code APE : 9499Z Email :